collection permanente

pièce chorégraphique pour 4 danseurs, 2 techniciens, un socio-anthropologue, des objets, des sons, des images et des gens


agenda

chorégraphie
Youtci Erdos
avec la complicité de l'équipe

Youtci Erdos a conçu “collection permanente” comme une visite d’ “objets”* porteurs de mémoire, de devenir, d’univers intimes et collectifs à la fois.
La création musicale et sonore de Manuel Chabanis intègre des sons collectés à Villard Reculas (résidence en Oisans “On n’arrive pas les mains vides”) et quartier St Laurent à Grenoble (résidence CCSTI de Grenoble), ainsi que des fragments de textes écrits par Jean-Olivier Majastre, anthropologue, comme une mise en résonance d’histoires passées, présentes et à venir.
Quatre danseurs au plateau incarnent ces élans de vie, avec l’envie de retrouver l’exigence, le plaisir, peut être un sens à la danse.
Un technicien manipule des “objets”, des projecteurs, des cadres, fenêtres sur ces mondes intimes, à la fois miroirs et écrans où sont projetées images et lumières de la pièce.

Image ilan ginzburg / www.murblanc.org


Image Ilan Ginzburg murblanc.org

Distribution et complices

4 danseurs - Karine Bourgeois, Manuel Chabanis, Youtci Erdos, Florent Ottello

2 techniciens Jo-hanna Moaligou, Guillaume Jargot

1 socio-anthropologue Jean-Olivier Majastre,

des objets, des sons, des images et des gens.

Dispositif scénique
Un peu à l’image du “placard-bidouille” roulant et truffé de lumières (création de Jo-hanna Moaligou pour “la dimension des choses .4” en 08), les objets butinés sont détournés pour créer l’univers visuel, lumineux. Des étapes de travail jalonnent cette aventure, l’incluant ainsi et là, dans le temps et la continuité.

le projet, collectes et propositions hors les murs

Dans le cadre du projet Collection permanente, nous avons travaillé sous le regard d’un anthropologue,
Jean-Olivier Majastre, lors d’une première résidence au CCSTI de Grenoble / La Casemate.
Dans ce cadre, il a analysé l’ensemble du “protocole de création”, depuis la collecte des objets jusqu’à leur transformation et leur implication scénique, le sens de cette seconde vie, la résonance de l’ensemble pour les individus impliqués dans le micro-système socio-économique naturellement mis en place par le processus de création.
Le processus de “Collection permanente” aboutit à la réalisation de spectacles, qui ont eu lieu dans un premier temps dans le cadre des Rencontres-I Biennale Arts-Sciences 2009 par l’Hexagone scène nationale
de Meylan, au CCSTI de Grenoble (en extérieur), au Pacifique I CDC Grenoble et au CCN fe Grenoble /
JC Gallotta. Les étapes de collectes ont eu lieu dans le cadre d’une résidence au CCSTI Grenoble, entre
le 22 mars et le 20 septembre 09.

Dans un deuxième temps, la compagnie souhaite confronter le même protocole de création à des
conditions initiales différentes, c’est à dire dans d’autres lieux, au sens plus global du terme
(géographique, humain, social, intime, …) : “déplacer la ruche” sous d’autres cieux, d’autres regards.

Dans cet objectif, la Cie Scalène a créé la pièce dans une version "hors les murs", à l'issue d'un temps de résidence (avec l'ensemble du processus de collecte) en Oisans - festival “On n’arrive pas les mains vides” à Villard Reculas en août 2010. Cette proposition hors les murs est sans cesse adaptée aux lieux. Enrichie de nouvelles rencontres, la pièce hors les murs nourrit "collection permanente" (en salle).

Origine du projet

Postulat 1 :

butiner  [ bytine ]
butiner verbe transitif

Définition :
 1.  explorer (une fleur) pour prendre le pollen ou le nectar (les abeilles butinent les fleurs) 
2.  recueillir (des éléments) par une recherche patiente

Synonyme:   glaner, collecter (les journalistes ont réussi à butiner quelques informations)

Très clairement, l'action de butiner revêt, pour l'abeille un caractère de vie ou de mort évident. C'est une action nécessaire à la survie de la colonie. Dans n'importe quel environnement, elle entamera cette action et recueillera par une recherche patiente, collectera, les éléments nécessaires à cette survie.Imaginons une compagnie chorégraphique placée dans un nouvel environnement…

Imaginons une compagnie chorégraphique placée dans un nouvel environnement…

la survie d'une compagnie chorégraphique réside en sa capacité à créer des pièces chorégraphiques.

Postulat 2 : la compagnie chorégraphique décide, dans ce nouveau contexte, d'assurer sa survie en adoptant le comportement des abeilles.

En conclusion, la compagnie entame une recherche patiente, dans ce nouvel environnement, afin de recueillir les éléments nécessaires à la création d'une pièce chorégraphique.

2009 premiere residence et collectes

Dans le cadre du festival des Rencontres-I 2009, la cie scalène a investi un des sites choisis pour l'installation d'une des ruches du "programme" et a réuni sur places le maximum d'éléments nécessaires à la création de la pièce "collection permanente". Ces éléments ont été humains (témoignages, petites histoires, coups de main) et matériels (images, sons, objets, odeurs, goûts, autres).
Comme chez les abeilles, ce "butinage" est très fortement orienté, sous-tendu par la notion de survie, dans toutes ses nuances d'expression possibles.
En effet, si l'on poursuit un parallèle avec l'univers des abeilles, notre vision anthropomorphique du butinage à conféré à cette action de survie un caractère ludique et bucolique qui nous la fait associer à des instants légers et insouciants.

De la même manière, nous aimons à croire qu’ à l’echelle humaine, la notion de survie, si dramatique soit elle, repose également sur un élan de vie, une aspiration au bonheur qui nous fait espérer qu'à force de glaner et de collecter, peut-être trouverons nous un jour autre chose que du pouvoir d'achat.

Soutiens : ADAMI, Région Rhône-Alpes, Conseil Général de l’Isère, ville de Grenoble, CCN de Grenoble / JC Gallotta dans le cadre de l'accueil studio 09, CCSTI / La Casemate de Grenoble, MC2 : Maison de la Culture de Grenoble, festival "on n'arrive pas les mains vides" - Villard Reculas, Intracom prestataire audiovisuel.
Remerciements
(prêt de studios) : MC2 Grenoble, CCN de Grenoble, Pacifique/CDC Grenoble.