La Cie Scalène (danse contemporaine) est basée à Grenoble (38/F) depuis 1994. Jusqu’en 1999, Youtci Erdos signe les pièces, puis les co-signe depuis 2000 avec Manuel Chabanis. Intéressés par un art “global”, ils collaborent avec musiciens, plasticiens, scientifiques dans le cadre de résidences de création et accueil-studios. Les pièces sont diffusées en France et à l’étranger.
Leur travail, les conduit à s’interroger continuellement sur les places relatives du corps, du mouvement et de la narration dans le travail de création chorégraphique. Ainsi naissent des pièces créées en rapport frontal, destinées à des espaces scéniques "conventionnels" et d’autres créées pour des lieux plus "atypiques" - extérieur, musées, galeries d'exposition et autres sites.
A l’invitation de l’ADMJC, ils sont chorégraphes et coordinateurs artistiques de « Déchaînez ! » (défilé chorégraphique urbain qui réunit 250 personnes affiliées aux différentes MJC de l’Isère en Septembre 2010).

En 2009-10, ils créent « collection permanente » au CCN de Grenoble à partir de collectes d’objets durant une résidence au CCSTI de Grenoble / La Casemate. En août 2010, une version hors les murs est créée, en coproduction, au festival "on n'arrive pas les mains vides" à Villard-Reculas (Oisan 38).

En 2011 et 2012, différents projets performatifs voient le jour autour de la relation Art plastique / Art vivant, et deux soli de Youtci
et Manuel, créés en 2008, poursuivent leur route «la dimension des choses».

En 2011, un projet art-technologie « point de vue » les conduira à explorer les technologies ubiquitaires, dans le cadre d’une collaboration avec le CCSTI de Grenoble, l'Odyssée à Eybens et l'Espace Paul Jargot à Crolles.

Les différentes pièces de la compagnie : 6 (2000), Des fois, je suis fatigué…(e) (2002), Niveaux de gris (2003), L'oubli (2004), Grands froids et corps en mouvement (2003), O° k (2004), Les désaXéS (2005), Nouvelles du fond (2006), Les voisins (2005), Ici là (2005), Petits drames simples (2006), Presque solo - autour de Juan Muñoz (2007), Ce qu'on doit faire (2007), la dimension des choses (2008), collection permanente (2009-10), point de vue (2012).

Performances : danse et matières (2011 autour de l’exposition Gérard Renvez), interface (2011 avec la Cie La Batook), Interférences (2011 avec la Cie La Batook et Nikodem - peintre), danse et matières # 2 (2012 autour de l’exposition Georges Gunsett).

Direction artistique de projets : Déchaînez ! (2010 pour l’ADMJC), Les nuits des particules (2011 pour la conférence EPS-HEP), 2 festivals annuels au sein du collectif Mann’Art(e) à Grenoble / Salle Noire : Noël au balcon et Pâques au tison.

C’est en 1994, à Grenoble (38/F), que commence à proprement parler la première période de créations pour la Cie Scalène. Jusqu’en 1999, Youtci Erdos signe les pièces. Intéressée par un art “global”, elle collabore avec musiciens et plasticiens.

De 2000 à 2002, le Groupe Zoïle naît de la rencontre des Cies Scalène et L’Ane-à-Belles. Ce collectif chorégraphique à géométrie variable cosigne deux pièces remarquées par leur audace : Salé (01) en accueil-studio avec le CCN de Nancy et en résidence à la Cie Métros à Barcelone, puis Horace Phreg (02), en accueil-studio CCN Rillieux-la-Pape/Cie Maguy Marin, en Demeures à Ramdam, en résidence au Théâtre Sévelin 36/Cie P. Saire (Lausanne - CH).

Depuis 2000, Youtci Erdos et Manuel Chabanis co-signent les pièces chorégraphiques de la Cie Scalène. La première sera un duo, 6, co-produite par le Théâtre Sévelin 36/festival Les Urbaines à Lausanne (diffusions : plusieurs festivals, en Isère, à Lyon, en Suisse et en 2004 pour le Chapiteau de l’Isère) , sur le thème de l’agitation urbaine et dont le concept de déroulement aléatoire affirme une prise de risque.
Les liens avec Ramdam (Ste-Foye-les-Lyons) se renforcent avec la création du duo Des fois, je suis fatigué…(e) (02), puis avec celle de Niveaux de Gris en 2003, en “demeures”. Cette pièce qui interroge l’idée de compromis a été créée en résidence au T. Sévelin 36/Cie P. Saire (CH), où l’intérêt s’affirme également dans la durée.

Youtci et Manuel travaillent ensuite à la création de L'oubli (04), pièce pour 6 danseurs qui évoque les notions de réminiscence, de perte originelle et nous interroge sur cette impossible anamnèse qui semble obséder l’humanité depuis longtemps. La création a lieu lors de la tournée du Chapiteau de l'Isère, en accueil-studio au CCN de Rillieux-La-Pape/Cie M. Marin, dans le cadre des Traversées en compagnie de la Cie C. Blaise et en résidence au T. Sévelin 36/Cie P. Saire (CH).
En 2005 , ils créent Les désaXéS et 2 solos : Les voisins (Y. Erdos) et Ici, là (M. Chabanis), présentés au festival Avignon Off 05 / Espace Alya et diffusés notamment au Ruhrfestspiele/Recklinghausen-D, à l’Hexagone scène nationale de Meylan, festivals "densité" (73/F) et Danse en ville (Belgique).
C’est en 2006, qu’ils créent Petits drames simples, pour 3 interprètes, sur le thème de la perception propre à chacun du drame au sens de l’évènement et où se mêlent humour et poésie. Cette pièce, créée au Théâtre les Aires à Die en janvier 07 et diffusée lors des “Soirées d’Emile” au CCN (MC2) de Grenoble/JC Gallotta.
En mai 2007, à l'invitation du festival "La Ruée vres l'Art", du Musée de Peinture de Grenoble et de "Musées en fête", Youtci et Manuel élaborent Presque solo - autour de Juan Muñoz, promenade chorégraphiée et véritable dialogue entre les danseurs et les sculptures de l’artiste espagnol au Musée Peinture de Grenoble. Là, un lien tangible et sensible s'établit entre œuvres stat(ues)iques et corps vivants, entre l’œuvre et le regard porté.

Cette même année, ils travaillent à une création en 5 actes, histoire d'amour entre soi et le reste du monde Ce qu'on doit faire. Cette pièce pour 5 danseurs est réalisée en accueil-studio au CCN Ballet du Rhin / Bertrand d'At sera créée à l'Odyssée d'Eybens (co-producteur) en janvier 08 après un série de 6 étapes de travail : à l’Esplanade opéra-théâtre de St Etienne (42/F), à MC2 Grenoble (38/F), au Ballet du Rhin à Mulhouse (68/F), à "Question de danse, questions d'artistes" Studio Kelemenis et dans le cadre du festival de Marseille (13/F), au Théâtre Sévelin 36 à Lausanne (CH), au CDC Pacifique à Grenoble (38/F).

2008 est l'année de 2 solos intitulés la dimension des choses. Parlant de temps et d’espace, celui de Manuel est sous-titré ".1 .2 .3 spaceline", celui de Youtci ".4 timeline". Sur scène est inscrite au préalable la “partition” des danseurs qui proposent d’imaginer, à travers ces rendez-vous. La création des solos a lieu au Pot au Noir à Rivoiranche (38/F) le 10 mai 08. Ils sont diffusés en 2008 à Lyon ("les échapées belles"), Grenoble (la Ruée vers l'Art) et en 2010 à l'Espace Aragon de Villard-Bonnot (38).

A l’invitation de l’ADMJC, ils sont chorégraphes et coordinateurs artistiques de « Déchaînez ! » (défilé chorégraphique urbain qui réunit 250 personnes affiliées aux différentes MJC de l’Isère en Septembre 2010).
En 2009-10, ils créent « collection permanente » au CCN de Grenoble à partir de collectes d’objets durant une résidence au CCSTI de Grenoble / La Casemate. En août 2010, une version hors les murs est créée, en coproduction, au festival "on n'arrive pas les mains vides" à Villard-Reculas (Oisan 38).

 

Art / Sciences

Depuis mai 2003, parallèlement à leur activité chorégraphique, leur curiosité pour la science en général les conduit à intégrer les Rencontres I Biennale à l’initiative de l’Hexagone de Meylan/scène nationale. Là ils travaillent avec Dominique Rauly (physicien enseignant - chercheur au CNRS/UJF de Grenoble), et ainsi naissent plusieurs projets croisant art et science : Grands froids et corps en mouvement (03) (diffusion : Fête de la science/CCSTI Grenoble), O° k (04) co-production avec l’Hexagone scène nationale de Meylan, Les désaXéS (05), dans laquelle ils abordent le thème de l’équilibre. La création a lieu à l’Hexagone scène nationale de Meylan puis à l’Espace Paul Jargot/Crolles (co-producteurs) et dans le cadre de l’Année Mondiale de la Physique.
En 2006, sur la proposition du CCSTI de Grenoble (en co-production avec la Cité des Sciences de la Villette et Cap Science Bordeaux) est né un parcours chorégraphique dansé de l’exposition “Nanotechnologies, infiniment petit, maxi défis” : nouvelles du fond présenté pour l’inauguration de l’exposition à Grenoble et pour la Fête de la Science.
En mars 2008, dans la continuité de ce travail, Youtci et Manuel interviennent dans le cadre du cycle de conférence Confluence des Savoirs,
rencontre entre un scientifique et un artiste (action conçue par le Muséum / Musée des Confluences en partenariat avec l'association Confluence des Savoirs, l'Ecole Normale Supérieure de Lyon, la Fondation Bulukian, la fondation scientifique de Lyon, la fondation entreprise réussite scolaire, la fondation jeunesse avenir entreprise, l'association des fondations, La fondation Renaud). Dans cette proposition chorégraphique, le nanomonde sera librement interprété afin de plonger littéralement dans l’imaginaire qu’il dégage par une approche sensitive, corporelle et subjective...
En avril 2008, nouvelles du fond est représenté à Tremblay-en-France dans l'exposition.

En 2009, Youtci et Manuel collaborent avec Jean-Olivier Majastre, socio-antropologue, pour la création de la pièce «collection permanente», co-produite par le CCSTI, La Casemate et le CCN de Grenoble, J.C. Gallotta.

En 2011, la Cie Scalène porte la direction artistique des «Nuits des particules» (19 et 20/07/11), soirées d’ouverture de la conférence scientifique internationale EPS-HEP - Il s’agit de l'une des deux plus importantes conférences mondiales en Physique des Hautes Énergies, qui se tient chaque année impaire en alternance avec ICHEP (International Conférence in High Energy Physics). Dans ce cadre, ils invitent Laurent Mulot (plasticien), Mazalda (musique) et l’EDUG (Ecole de Danse des Universités) à participer à ces 2 soirées reliant La Bobine (Grenoble) et le Campus de St Martind’Hères, pour un public de plus de mille personnes.

En 2011-12, un projet art-technologie « point de vue » les conduira à explorer l’usage des technologies ubiquitaires, dans le cadre d’une collaboration avec le CCSTI de Grenoble, l’Odyssée à Eybens et l’Espace Paul Jargot à Crolles. Ce projet sera également présenté au Festival Avignon Off 2012 / Théâtre de l’Oulle, dans le cadre du projet porté par le Bada "On I danse".

Ces différents travauxont pu voir le jour grâce à des coproductions de : CCSTI de Grenoble, Hexagone / scène nationale de Meylan, l’Odyssée - Centre Culturel d’Eybens, festival On n’arrive pas les mains vides / Villard Reculas, Espace Paul Jargot à Crolles, CCN de Rilleux la Pape / Maguy Marin, CCN de Mulhouse / Bertrand d’At, CCN de Grenoble / Jean-Claude Gallotta,
au soutien de : DRAC Rhöne-Alpes (de 2005 à 2007), Région Rhöne-Alpes, Conseil Général de l'Isère, Ville de Grenoble, Adami,
et à des partenariats avec : Cie Christiane Blaise / Pacifique I CDC Grenoble, le Pot au Noir (38), Théâtre des Aires (26), Ram Dam
(69) et Théâtre Sévelin 36 (CH).