Dans l’espace public !

CIE ITHERE I UNE HISTOIRE, VIENT T’ASSEOIR I Théâtre – Performances dans l’espace public I RV au 104 • di 11/10 14h > 17h I RV au 26 • sa 17/10 16h > 19h

De et avec Jennifer Anderson.
Capsule sonore pour passants.

Un cercle, dessiné sur le sol ou sur un mur.
En son centre, deux chaises disposées côte à côte à la façon de ces « causeries » ou siège-confident. Sur une chaise la conteuse, sur l’autre un mot : « UNE HISTOIRE ? VIENS T’ASSEOIR ! » Il y a aussi un casque audio. Le passant est prévenu. Le message est clair. À lui de franchir ou non la ligne, d’entrer dans le cercle et de s’installer. Ici pas de paillettes ni de piste aux étoiles, juste l’essentiel : deux être et une histoire à partager
https://www.jenniferanderson.fr/tout-public


GUILLAUME DOUADY I Visite poétique et théâtrale I sur le cours

• Journaliste de liaison I du 123 au 26 I • sa 17/10 15h > 20h
En lien avec les autres Cies et propositions artistiques, un journaliste décalé, arpente le cours Berriat et les boutiques pour entrer en relation avec les gens. Il se filme avec un tel mobile en mode selfie, ou avec un enregistreur zoom en main. La diffusion pourra se faire en collaboration avec d’autres Cies qui travaillent sur le(s) média(s) : Télé dragon, Productions du Bazar…
• Immobilité : un temps d’immobilité ponctuel avec artistes et participants, en lien avec le collectif Pixies  I 113 I • ve 11/10 20h15
Lyristrada et son colloque d’entomologie I 26 I (R) • di 11/10 15h30


KINKIN I MA GRANDE HISTOIRE DE LA CHANSON I Musique, concert

Ma grande histoire de la chanson I Musique, concert I Le Commun des Mortels 20 rue Aimé Berey I • sa 10/10 19h > 20h15 (R)
Kinkin est accordéoniste, le pauvre… Depuis plus de 30 ans, il s’use les phalanges sur la nacre artificielle de son piano à bretelles, se bousille les épaules et porte des bas de contention.
Il voue un culte bizarre et spectral à Yvette Horner, et il est comme possédé par l’idole de son père : l’antique André Verchuren.
Qu’il joue Brel, Daft Punk, Nino Ferrer ou Trust, on l’affuble systématiquement de qualificatifs dégradants : on le trouve lourdaud, franchouillard ou ringard.
Et pour couronner le tout, rien de tout ça n’a jamais ému la moindre fille.
Alors il est grand temps pour lui qu’il nous en parle un peu.

Le Kinkin en Solo I Musique en déambulation I autour du 26-36 I • di 11/10 14h > 17h
Kinkin est un accordéoniste et chanteur au style et à la voix rodés sur le pavé. C’est aussi un spécialiste du chanteur mort comme il se définit avec humour. Fils d’accordéoniste, il a passé son enfance au son des bals musettes, mais a toujours voulu contourner ce style, par trop ringard pour ceux qui sont nés en pleines séventies, et préfère chanter en s’accompagnant de sa boîte à frissons. Il dévale les touches en rang d’oignons et daploie son soufflet pour donner vie aux standards de la chanson française. Il revisite les plus grands titres de la chanson française des années folles au 80’s : Brel, Brassens, Johnny, et même Trust !
www.lekinkin.fr